UA-49364818-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Plis  de Vinon (83), de Gréoux-les-Bains (04), des Pallières (83).

Les  schémas géologiques très simplifiés (schémas A et B) montrent que le crétacé inférieur n’affleure qu’au Nord de Ginasservis : la mer n’est qu’au Nord.

Il y a lacune du crétacé supérieur car il y a émersion : c’est le bombement provençal sur

lequel vont se former les bauxites (visibles plus au sud).

Puis les sédiments sont lacustres  (éocène continental dans des zones de subsidence au Nord de Rians) jusqu’au début du miocène qui est d’abord marin (transgression due à la dérive du bloc corso-sarde) puis devient continental (piémont alpin).

Au mio-pliocène, le bassin flexural (de Valensole) se remplit de produits de l’érosion de la nappe de Digne. 

Les plis anticlinaux de Gréoux et de Vinon sont orientés WNW-ESE. Ils chevauchent en rampe les terrains du crétacé inférieur des synclinaux qui sont au NE.

Le pli de Vinon est compartimenté par des failles secondaires qui décalent le front de  chevauchement : il y a une probable intervention du socle qui ne se trouve pas à grande profondeur à l’Est de la FMD (faille moyenne Durance).

Les couches « savon » du trias gypseux ne sont pas portées à l’affleurement, mais, les eaux thermales de Gréoux-les-Bains qui remontent le long de failles en liaison avec le chevauchement ont drainé ces terrains triasiques : elles sont chaudes et sulfatées.

 Le pli synclinal de Ginasservis est affecté par une faille décrochante à composante normale liée aux failles de Barjols. On ne voit que sa composante normale dans la propriété en bord de route (voir page objets géologiques du site), mais la carte géologique (schéma A) montre un décalage du crétacé inférieur (berriasien) sur 2 km environ).

Une faille décrochante NE-SW décale un peu plus vers le SW une partie du Mont Major sur le synclinal éocène de Rians, ce qui traduit une extension E-W.

Le chevauchement  des Pallières se fait vers le Nord sur le synclinal éocène de Rians (prolongement  vers l’Est, en quelque-sorte,  de la Ste victoire).

 Voici quelques photos  localisées sur le schéma A:

ph1et 2 : Vinon village. Les calcaires massifs hettangiens chevauchent  vers le NE le crétacé inférieur du synclinal à cœur éocène. Une petite écaille de jurassique plus ou moins disloqué est entraînée à la base du chevauchement.

 Les photos suivantes vont montrer le découpage en horsts et grabens du pli de Vinon par des failles secondaires plus ou moins perpendiculaires au chevauchement.

Ph3 : devant 2 failles qui sectionnent le pli de Vinon. Horst du Jas de Hugou et horst de St julien séparés par le fossé éocène de St Pierre.

Ph4 : gros plan du front de chevauchement qui porte le vieux village de St Julien-le-Montagnier.

Ph 5 et 6 : entrée N de St Pierre. 2 failles affectant le crétacé inférieur, prolongement des  failles du Jas de Hugou et de St Julien qui limitent le fossé éocène.

 Ph 7 et 8 : on retrouve le chevauchement du pli de Vinon (jurassique avec un peu de crétacé en dessous) qui chevauche le bassin éocène de St Pierre au NE.

Ph9 : et l’autre faille (côté SE) qui sectionne le pli et pousse le horst de St Julien un peu plus en avant sur l’éocène du bassin de St Pierre.

Ph 10 et 11 : chevauchement du pli de Gréoux dans le petit ravin de Chiousse, mais le contact est masqué par les sédiments et la végétation. Néanmoins  on a bien 2 roches différentes de part et d’autre du ravin. Un peu plus loin, ce sont les sables rougeâtres continentaux de Vinon qui masquent le chevauchement.

Ph 12 et 13 : route de ND des œufs et de la prise d’eau du canal de Provence au bord du lac d’Esparron. Dans le paysage chevauchement du pli de Gréoux (jurassique) qui recourbe les couches marno-calcaires du crétacé inférieur. Contact du crétacé inférieur avec une écaille frontale du jurassique. Le jurassique non écaillé (identique à la photo 12) se trouve 200m en arrière de la voiture, mais difficile à photographier.

Autres photos localisées sur le schéma B :

Le chevauchement des Pallières se voit mieux dans le paysage que sur les affleurements car les routes sont étroites, la végétation dense, les contacts masqués.

Ph 14 et 15 : jurassique des Pallières à St Martin ; les couches massives de l’hettangien inclinées vers le sud chevauchent vers le  nord le bassin éocène de Rians (ph 16) orienté E-W.

Ph 17 et 18 : de même à Esparron, on retrouve l’hettangien chevauchant le bassin éocène de Rians.

Ph 19 : à Rians, dans le paysage, chevauchement du jurassique toujours incliné vers le sud sur des terrains triasiques.

La colline de Mont Major, prise en écharpe entre les fossés triasiques de Barjols et de Rians chevauche vers le sud le bassin E-W éocène de Rians. Une faille décrochante senestre décale un peu plus vers le sud sa partie occidentale.

Ph20 et 21: dans un virage en épingle,  jurassique affecté par la faille décrochante qui  le met en contact avec le rognacien (crétacé supérieur continental) dont les couches sont verticalisées-ph 22- et s’avancent sur le bassin éocène de Rians –ph23.

 

 

 

 

 

 

 

Galerie d'images